Franchise bio : connaître l'essentiel

Franchise bio : comment ouvrir votre propre franchise dans le bio ?

Si le domaine du bio ne cesse de gagner en popularité auprès des français, il en est de même pour la franchise bio dont le nombre n’a cessé d’augmenter ces dernières années. La raison ? un souci croissant des français concernant la santé, la qualité de vie, le développement durable et éco friendly. 

La franchise est une forme de distribution qui rencontre beaucoup de succès. Vous le comprendrez lorsque vous connaitrez les multiples avantages que présente la franchise.

Vous souhaitez vous lancer dans une activité commerciale liée à l’agriculture et la production biologique et ouvrir votre propre franchise bio ? Cet article est fait pour vous.

Avocats en droit de la franchise et de la distribution, nous pouvons vous accompagner dans vos projets en matière de franchise et de distribution.

Qu’est ce qu’une franchise bio ?

Définition

La franchise est une forme de contrat de distribution caractérisée par la transmission du savoir-faire d’un franchiseur à son franchisé, ainsi que par l’utilisation d’une enseigne et d’un concept original de commercialisation. 

La franchise connaît beaucoup de succès dans de nombreux domaines et notamment dans celui du bio. En effet, que cela soit en matière alimentaire, en matière de restauration rapide (type franchise de fast food) ou encore en matière de cosmétiques, la franchise s’avère être un moyen efficace de développer son activité commerciale dans le bio

Quels sont les différents types de franchises bio ?

Le bio, dans l’alimentation, gagne le cœur de plus en plus de français. Ceci explique le nombre croissant de franchises de magasins bio. 

  • Le domaine de la grande distribution compte aujourd’hui de nombreux magasins bio. On peut citer par exemple la franchise Carrefour Bio, qui est une enseigne exploitée par le groupe Carrefour ; la franchise Bio c’ Bon, groupe de distribution spécialisé dans l’agriculture biologique ; ou encore la franchise Bio Naturalia, enseigne également spécialisée dans l’agriculture biologique, mais aussi dans le commerce équitable et les écoproduits ;
  • Outre la grande distribution, le bio est également retrouvé sous forme de franchise dans le cadre de commerce de détail de proximité : c’est le cas par exemple d’une franchise épicerie bio ;
  • Le domaine de la restauration bio gagne également en popularité. Il est désormais possible d’ouvrir une franchise de restaurant bio ayant pour but de favoriser la cuisine authentique de produits cultivés sans OGM ni conservants ajoutés. De même, il est possible d’ouvrir une franchise de restauration rapide bio. C’est le cas, par exemple, de l’enseigne Basilic & Co ou encore Bioburger ;
  • Enfin, le bio semble conquérir de nouveaux domaines de commercialisation pour lesquels il sera possible d’ouvrir une franchise de produits bio. Par exemple, se développe de plus en plus la franchise cosmétique bio, que ce soit sous forme de salon de coiffure comme l’enseigne Biocoiff”, ou sous forme de magasin de produits de beauté et produits hygiéniques comme Aphibio. 

Pourquoi ouvrir une franchise bio ?

Ouvrir un magasin bio en franchise s’avère être très attractif en raison des nombreux avantages que cela peut représenter. En effet, la forme de la franchise permet de faire bénéficier au franchisé de la notoriété d’une enseigne bio déjà bien établie et ayant déjà une clientèle fidélisée.

De plus, la franchise reposant sur la transmission d’un savoir-faire éprouvé et cela contribue à la rentabilité d’une telle forme de distribution. 

Bénéficier de la notoriété d’une enseigne bio

Ouvrir un magasin bio dans le cadre d’une franchise signifie pouvoir exercer son activité commerciale sous l’enseigne d’un réseau de franchise, telle que Carrefour Bio par exemple. Cela présente l’avantage de ne pas avoir à développer une clientèle en partant de la case de départ, puisque le franchiseur se charge, en général, de l’aspect marketing et communication.

De plus, faire partie d’un réseau de franchise implique une facilité dans la chaîne de distribution : le franchiseur fournit tous les éléments nécessaires à l’activité de son franchisé.

La transmission d’un savoir-faire

Si la franchise se distingue des autres modes de distribution, c’est par la transmission d’un savoir-faire éprouvé et d’un concept bien défini qui la rend originale par rapport aux autres franchises. Le savoir-faire est protégé par le secret et constitue, en règle générale, la raison du succès du réseau

Le savoir-faire en matière de bio peut reposer sur la méthode de commercialisation, de marketing, de cultivation sur le mode de l’agriculture biologique, de l’obtention de labels bio, etc. 

Rentabilité du domaine bio

Si le nombre de franchises dans le domaine du bio ne cesse de croître, c’est en grande partie en raison de la rentabilité en la matière. En effet, le bio a beaucoup gagné en popularité ces dernières années : ceci peut s’expliquer par les enjeux actuels de santé, de développement durable, de protection de l’environnement, de transition énergétique et d’évolution dans les mentalités, de manière générale.

Si la franchise représente une forme de distribution efficace et rentabilité, c’est principalement grâce à la notoriété de l’enseigne concernée et du savoir-faire du réseau. Prenez donc le temps de vous renseigner sur les différentes enseignes existantes avant de rejoindre un réseau.

Combien coûte une franchise bio ?

Ouvrir un magasin bio nécessite un certain investissement de la part du franchisé. En effet, en plus de devoir verser un droit d’entrée dans la franchise, le franchisé doit justifier d’un apport personnel s’élevant à un montant déterminé par chaque franchiseur. 

Les montants peuvent fortement varier d’une enseigne à l’autre et selon le secteur d’activité dans lequel le franchisé souhaite ouvrir son magasin bio. Par exemple, en ce qui concerne les boulangeries bio, l’apport personnel peut aller de 95 000 à 120 000 euros. Toutefois, le montant sera moins conséquent dans d’autres domaines, par exemple dans le domaine du vin où l’apport personnel peut s’élever à 20 000 euros

Quelles sont les obligations des parties ?

Les obligations du franchiseur

Les obligations du franchiseur sont multiples et bien définies. Voici les plus importantes : 

  • Le franchiseur doit transmettre son savoir-faire ainsi que sa méthode de travail au franchisé pour que ce dernier puisse exercer l’activité commerciale conformément aux stipulations contractuelles ; 
  • Il doit aussi former le franchisé et le personnel ;
  • Le franchiseur doit également fournir le matériel nécessaire et les produits de l’enseigne à son franchisé ;
  • Il doit lui fournir une assistance tout au long du contrat de franchise.

Les obligations du franchisé

Quant au franchisé, il se doit également de respecter certaines obligations (liste non exhaustive) : 

  • Le franchisé doit respecter une obligation de confidentialité et ne doit, en aucun cas, divulguer le savoir-faire du réseau ;
  • Il doit également verser au franchiseur un certain pourcentage de son chiffre d’affaires en contrepartie de l’utilisation de son enseigne ;
  • Etc.

 

Bon à savoir : la rédaction de votre contrat de franchise n’est pas à prendre à la légère. Certaines clauses peuvent être jugées comme étant trop restrictives de concurrence et peut engendrer un risque de nullité de la clause, voire du votre contrat. Prenez donc garde à la rédaction de celui-ci.

Mise en ligne : 30 avril 2021

Rédacteur : Madeleine VILLOIS, Master 2 Juriste d’affaires européen à Université Paris Descartes. Sous la direction de Maître Elias BOURRAN, Avocat au Barreau de Paris et Docteur en Droit.

Vous avez besoin de conseils ?